Remarque sans remarque

Ce dernier temps je reçois pas mal de remarques…

Depuis mon voyage en solo au Japon au thème du sumi-e j’en reçois de tous les côtés, mais rien d’aussi fort que la remarque du maître…

Il y a 2 semaines Alain Bonnefoit (celui qui m’a passé la microbe du sumi-e) exposait avec Marc Bauer-Maison et Carole de Montigny dans l’atelier de Carole… Vu que Marc vit au Canada, la distance Bruxelles-Paris était niable… et ce fut depuis 2013 qu’on ne s’était plus vus… c’était décidé: on en fait un weekend en famille… visiter l’expo le samedi et promenade le dimanche… Au moins, c’était le plan…

En approchant Paris on se rendait compte qu’on avait oublié pas mal de choses pratiques… tels que les chaussures de randonnée… mais on s’était dis qu’on adapterai l’excursion de demain au chaussures disponibles et on a poursuivi le chemin…

La recontre fut magique… c’est tellement chouette de ce revoir! Et puis, Alain: « Tu travailles encore? » Moi: »Je travailles sur un plan d’entreprise pour le moment »

Avouez que j’avais bien choisi mes mots… et bien, non! J’étais complètement à côté de la plaque! Son regard m’a fait faire le tour du monde – en passant par le Japon biensûr – et m’a catapulté dans la passé… vers fin 2015.

Car j’aurais pourtant pu faire mieux, vu l’expérience de la lecture par Thomas Siffer en décembre dernier. Pendant la soirée il avait demandé à un homme « Qu’est ce que vous faites? », et celui-ci commença par décrire son travail… Il avait démontré à quel point on s’indentifie par le biais de notre revenu… Et bien que je m’était dis ne plus répondre à une telle question de cette façon, je venait de le refaire…

Alain avait plus que raison de me regarder de telle façon. Il y avait tous les ingrédients d’une bonne remarque: « Ohoh, les artistes! » il est temps de se réveiller et travailler plus, « C’est pas mal! » s’il me pose cette question c’est quand-même qu’il avait vu quelque chose qui valait la peine avant…

En fin de journée on se fait inviter au déjeuner du lendemain… Et vu le nombre de choses qu’on a à se raconter, le fait d’avoir oubliée mes chaussures de randonnée c’est bien, ça n’aurait pu faire que du poids mort dans la valise.

Mais comme je l’ai dis avant, il n’y a pas qu’Alain qui me fait des remarques… Alors, à tous: Oui je travailles et oui il est grand temps que je refasses une expo… ceux qui ont des suggestions dans ce cadre… contactez-moi!

Share