Semer le sumi-e ;-)

Je viens de recevoir un nouveau message du Japon. De la part de M., une étudiante qui est guide volontaire pour touristes, ainsi elle veut aussi s’exercer en Anglais.img_0009

Pendant mes préparations j’ai croisée plusieurs organisations de guides volontaires au Japon. On passe sa demande via le site ou via courriel et on est mis en contact avec un de leurs membres. Logiquement on paie les transports, les entrées et le déjeuner du guide mais sinon il le font pour le sourir (ou pour la paix).

M. m’avait déjà promis de me guider dans Kyoto, ce qui était déjà chouette. Je me réjouissait déjà de la rencontrer. Mais apparement il y avait moyen d’améliorer…

Elle m’avait dis qu’elle avait suivi des cours de shodo dans le passé et qu’elle voulait bien personnaliser mon excursion sur le thème du shodo et peut-être le sumi-e. SUPER!

Mais donc, aujourd’hui un nouveau message… Au cours des préparations elle avait fait connaissance d’une artiste en sumi-e qui veut me rencontrer. Pendant son entretien avec la dame M. a pris le goût et me demande donc si on pourrais prendre un petit cours ensemble… et si oui, hors de question que je paie sa partie…

Est-ce que quelqu’un peux venir me pincer maintenant svp?

Le truc c’est que ce n’est pas le premier mail de ce genre. Je me sens tellement bienvenue au Japon! Vous pouvez pas vous imaginer tout ce qui croisera ma route ces semaines qui viennent! Les enfants sont un peu moins tentés mais moi je compte les dodos comme eux le font pour leurs anniversaires! Encore 12 dodos!

 

Share

Laisser un commentaire